Thérèse d’Avila, Jean de la Croix

Sainte Thérèse d’Avila, aidée de Saint Jean de la Croix, va renouveler le Carmel, sous l’impulsion de l’Esprit. Ils l’orientent concrètement vers la recherche de l’union d’amour avec Dieu en introduisant deux heures d’oraison dans la journée carmélitaine des sœurs et des frères. L’oraison y est vécue comme une relation d’amitié avec Dieu dont on se sait aimé. Et Jésus est ce bon ami qui nous accompagne sur le chemin qui mène au Père. La vie d’oraison devient une expérience qui transforme de l’intérieur toute la vie et ouvre à un autre regard.

A travers ses écrits, où se distinguent surtout le livre de la Vie, le Chemin de perfection, les Demeures et les Fondations, sainte Thérèse ne cesse de donner un enseignement lumineux au peuple de Dieu. Chose que Paul VI a voulu reconnaître, en la déclarant solennellement première femme Docteur de l’Église le 27 septembre 1970. Pour nous, Sainte Thérèse reste la mère, la maîtresse de vie spirituelle, la fondatrice. Son audace et sa foi nous apprennent à ne plus craindre aucun obstacle. Son zèle apostolique pour l’Église renouvelle profondément le charisme du Carmel.

Suite du parcours: Marie, Reine et Beauté du Carmel

Émission Dieu Merci! avec le fr. Christophe-Marie: « La réforme du Carmel – une révolution spirituelle »:

Pour aller plus loin :