Une journée de carme

De bonne heure, dans la chapelle du Carmel, les frères carmes sont là, chacun dans la position de son choix. Quelques mots prononcés à haute voix ouvrent l’heure d’oraison : « L’ange du Seigneur vint porter l’annonce à Marie … » Une heure de prière silencieuse pour accueillir le mystère de la venue de Dieu, au moment où la ville commence à s’agiter…

C’est ensuite la prière chantée du matin, l’office des Laudes. Aux voix des frères de la communauté se joignent celles des retraitants et fidèles venus au couvent. Il est bon de louer, d’intercéder, en s’unissant à la grande voix de l’Église de la terre et du ciel.Au programme le matin : variable selon les jours! Par exemple, temps de lecture spirituelle pour préparer la réunion de communauté qui a lieu chaque semaine : lire ensemble quelques pages d’un saint et ami, s’enrichir de la diversité des réactions qu’il suscite, discerner ce qui porte la marque de son temps et ce qui témoigne de la Vérité qui ne passe pas.

La matinée peut aussi être employée à la préparation d’une courte homélie pour la célébration de la messe ou au courrier papier ou électronique : ces lettres reçues, chargées de vie, joyeuses ou douloureuses. Il s’agit de se laisser toucher et de faire écho après avoir levé son regard vers le Seigneur. La cloche a sonné en fin de matinée pour appeler à l’Eucharistie. Ce rendez-vous est le centre de notre journée. Il nous recrée intérieurement, nous unit les uns les autres en Christ au-delà de nos différences, nous entraîne vers un avenir dont Dieu seul a le secret.

Vient le déjeuner, avec la lecture de quelques pages d’un article ou d’un livre. Puis un temps de récréation conversation donne lieu aux échanges de nouvelles, aux plaisanteries, au rire ou à d’âpres discussions ! L’après-midi peut être consacrée à l’accompagnement spirituel, une rencontre avec une fraternité de laïcs de spiritualité carmélitaine, un groupe de prière des environs, la préparation d’une conférence, un cours, etc…

En fin d’après-midi, nous avons de nouveau une heure d’oraison suivi de l’office des vêpres.Va'carme, un groupe d'étudiants et jeunes professionels animé par les jeunes frères L’esprit et le cœur sont alors habités par les visages rencontrés au cours de la journée, les messages de joie ou de détresse reçus par email ou au téléphone, les événements lus dans le journal. Tout accueillir, tout remettre à Celui qui est venu tout porter, tout offrir. Nous aimons ces deux grandes plages de prière où nous venons pour tenir compagnie au Seigneur et apprendre de lui à dilater notre cœur à la taille de l’Église et de l’humanité.

Après le repas du soir, pris en écoutant un disque de musique classique et le temps de la vaisselle faite ensemble, la journée en communauté s’achève par le bref office de Complies, la dernière prière chantée de la journée. S’ouvre alors un temps privilégié de solitude … ou d’apostolat pour d’autres. Les uns se couchent tôt qui se lèveront tôt. Certains frères animent une école d’oraison ou un groupe carmélitain. D’autres enfin veillent avec Celui dont nous connaissons l’Amour infini !

Suite du parcours: Solitaire et en communauté

Reportage sur la vie de fr. Jean-Alexandre, au Couvent de Paris :