Le postulat

A la suite de séjours en communauté ayant permis de vérifier si l’appel entendu correspond à la vocation du Carmel telle qu’elle est vécue concrètement dans notre Province de Paris et si le candidat a les aptitudes pour répondre à cette vocation, il peut faire la demande d’entrer au postulat. Cette demande est adressée au Père Provincial qui est le Supérieur de la Province.

Le postulat se vit à l’intérieur de la communauté de formation (à Avon). Il permet une entrée progressive dans la vie religieuse carmélitaine. La durée du postulat est habituellement d’un an, entre 9 mois et deux ans suivant la situation de chacun.

Un temps d’approfondissement du désir de Dieu

« Je sais bien une source qui jaillit et s’écoule
Bien que ce soit de nuit.
Cette source éternelle est cachée,
Mais je sais bien où elle prend naissance,
Bien que ce soit de nuit. »

Saint Jean de la Croix

Un temps d’apprivoisement de la vie communautaire

Le postulant participe à la vie de la communauté dans ses différents aspects : oraison, vie liturgique, lecture méditée de la Parole de Dieu (lectio divina), services, repas, travail, temps de détente et de rencontres communautaires. Les postulants gardent contact avec leurs familles et leurs amis qui peuvent venir les voir. Pendant le postulat, les postulants peuvent faire des séjours en famille. Ils ont également un petit temps d’apostolat à Avon ou Fontainebleau.

Un temps de formation

 La formation est personnalisée et prend en compte les besoins de chacun, notamment sur le plan humain (savoir-être, expression orale et écrite, équilibre psychologique) pour que la vie religieuse soit fondée sur une humanité assumée. Des repères sont donnés en ce sens : virilité, développement psycho-affectif, rapport à Internet, liberté et don de soi. Le temps du postulat permet également de (re)visiter les fondamentaux de la vie chrétienne : sacrements, liturgie des heures, discernement et relecture, lectio divina, etc.

L’initiation à l’oraison et à la vie fraternelle se fait à partir de l’expérience des grands saints du Carmel (Thérèse d’Avila, Jean de la Croix, Thérèse de Lisieux) et de l’expérience du quotidien. Une formation à la Bible est donnée par des cours à Paris ou par des frères. Le postulant apprend à s’éveiller et à développer un regard théologal, c’est à dire un regard renouvelé par la foi, l’espérance et la charité.

Un temps de discernement

Chaque postulant est accompagné par le responsable de formation appelé « maître des postulants ». Il va aider le postulant à voir clair dans ses motivations, discerner si c’est bien un appel à la vie religieuse au Carmel et si le candidat a les aptitudes nécessaires pour répondre à son appel. Vers la fin du postulat, le postulant fait sa demande au Provincial d’entrer au noviciat. Après le vote de la communauté éducative, le postulant entre au noviciat au cours d’une célébration privée.

“S’il y a beaucoup de demeures au ciel, il y a beaucoup de chemins pour y arriver.”

Ste Thérése d’Ávila

“Vous tous qui avez été baptisés, vous avez revêtu le Christ.”

(Ga 3,27)

En communautés de frères, “aimer Jésus, et le faire aimer.”

Ste Thérèse de Lisieux

“Qu’il est bon pour des frères de vivre ensemble et d’être unis.”

(Ps 133,1)

Notre Province


FAQ

Forum aux questions

“S’il y a beaucoup de demeures au ciel, il y a beaucoup de chemins pour y arriver.”

Ste Thérése d’Ávila

“Vous tous qui avez été baptisés, vous avez revêtu le Christ.”

(Ga 3,27)

En communautés de frères, “aimer Jésus, et le faire aimer.”

Ste Thérèse de Lisieux

“Qu’il est bon pour des frères de vivre ensemble et d’être unis.”

(Ps 133,1)

Ceci peut vous intéresser

Les vœux solennels

Pendant le temps de vœux temporaires qui dure habituellement 5 ans, les frères poursuivent l’apprentissage de la vie carmélitaine tout en suivant une formation intellectuelle qui les

Lire la suite »

Si je me sens appelé par Jésus, si sa voix réchauffe mon cœur, c’est grâce à Dieu le Père, qui a mis en moi le désir d’amour, de vérité, de vie et de beauté. Demande à Jésus ce qu’il veut de toi, et sois courageux !

Pape François