L’oraison au Carmel thérésien

Le temps donné gratuitement à la prière nous fait entrer dans une relation d’amitié avec le Christ. L’oraison silencieuse constitue ce moment privilégié de rencontre personnelle. Chaque jour, les Frères se retrouvent dans la chapelle pour deux heures de prière silencieuse. Dans la solitude intérieure du cœur, ils demeurent à l’écoute d’une autre présence.

La source en est l’écoute de la Parole de Dieu. Gardée dans notre cœur, celle-ci devient une lumière éclairant les activités du jour, dans le travail ou dans la détente, dans les joies ou dans les peines. Le Carmel vit de cette solitude pour Dieu et cherche le silence pour accueillir sa Parole.

De façon très explicite, nos Constitutions précisent l’orientation nouvelle donnée au charisme par sainte Thérèse de Jésus. Ceci transparaît de manière très emblématique dans le souffle nouveau qu’elle introduit dans l’oraison :

« La constatation des réalités de l’Église de son temps (ses épreuves, le nouveau déchirement de son ‘unité’ et surtout les profanations de l’Eucharistie et du sacerdoce) porta sainte Thérèse à donner à la nouvelle famille du Carmel une intention apostolique, de sorte que l’oraison, le retrait du monde et toute la vie du premier groupe des moniales soient orientés vers le service de l’Église… Elle fit de la communion qu’elle vivait elle-même avec les modèles bibliques, les prophètes et les saints Pères du Carmel, un patrimoine spirituel de sa famille (les sœurs puis les frères) ; elle reprit le véritable esprit de la Règle, et lui insuffla des intentions apostoliques nouvelles… »

 

Suite du parcours: Héritiers d’un zèle missionnaire

Documentaire KTO : l’oraison de Thérèse d’Avila (52 min)

 > Voir un court témoignage vidéo d’un frère sur les difficultés de l’oraison

> Écouter deux enseignements d’un frère sur l’oraison (introduction et chemin de lumière)

> Approfondir l’oraison à l’école de sainte Thérèse ou à l’aide d’un site consacré à l’oraison : Oraison.net